L'ORGUE DES SENS


PRÉSENTATION DU PROJET
La technologie numérique et ses outils sont maintenant omniprésents dans notre quotidien, mais il n'est pas toujours aisé d'en apprendre leur fonctionnement. C'est pour cela que notre projet propose des repères pour apprendre et comprendre facilement, expérimenter, découvrir et se cultiver, au travers de logiciels de vjing tels que Arkaos et Resolume Arena (compatibles avec IPad et IPhone). L'application que nous proposons se veut simple et intuitive. Une fois expérimentée, elle pourra ensuite être utilisée dans un contexte privé puisqu'elle propose un large champ des possibles.

"Celui qui ouvre le mot ouvre la matière et le mot n'est que le support matériel
d'une quête qui a 
la transmutation du réel pour fin."   
Ghérasim Luca 

Sculpture de Piotr Kowalski d'après le sonogramme de Luca prononçant le mot « Passionnément »

NOTE D'INTENTION
Les textes de Ghérasim Luca sont plus que des poèmes. Non seulement ils conduisent à l'oralité, à l'émanation de sons, mais aussi vers une corporalité « organique », toujours en mouvement. C'est pourquoi il est inconcevable d'exprimer ses écrits sans les associer à des images et des sonorités instinctives, donc uniques.

"L'Orgue des sens" est né de cette rencontre, tout d'abord avec cet auteur, puis entre trois artistes, Codrina Pricopoaia, Iuliana Neagu et Lionel Trévarin, tous trois inspirés par l'univers de ce poète.

Après avoir vivement réfléchi, nous proposons une installation numérique qui se veut interactive, muable et en harmonie avec le public présent. C'est une première étape initiatique, devant permettre au public de se confronter de manière ludique aux outils numériques, tout en abordant un auteur. Allier les technologies numériques actuelles à ce poète surréaliste créé l'évidence d'un besoin de plus en plus fort de repenser l'utilisation des outils tels que l'IPad, IPhone...

L'audience devient active pour en ressortir changée, transformée, grâce à cette interaction et participation à une oeuvre artistique. Le public ressent cette interaction, sa participation à un projet artistique, genre trop souvent réservé à une élite, lui permet d'expérimenter, de se redécouvrir et de faire partie intégrante d'une création. L'art devient public, le public devient acteur.

Nous l'avons dit, les poèmes de Gherasim Luca sont organiques, donc proches de l'humain, ce qui explique qu'ils touchent un si large public, provoquant chez lui des émotions au point de surprendre ceux qui les expérimentent. Il s'agit également de faire découvrir un auteur important, qui a marqué son époque, considéré comme un surréaliste et enraciné dans le mouvement Dada.

C'est aussi une façon originale et récréative d'aborder la langue française à travers ce poète d'origine roumaine, exilé en France qui a fait sienne cette langue, en la transformant, la déformant pour la réinventer sans cesse. De même que les mots, les images et les sons sont transformables. L'orgue des sens permet au public présent, jeunes comme séniors, de prendre les commandes, de créer leur propre univers, de se divertir, tout en s'initiant au "vjing" (Les caractéristiques du VJing sont la création ou la manipulation de l'image en temps réel via la médiation technologique et en direction d'un public). La bibliothèque devient un lieu de création interactif et ludique.