LES HÉROS DE LA PLACE VIDE


RÉSUMÉ


Vaslui, petite ville située à l’est de la Roumanie.
Pour célébrer le 16ème anniversaire de la révolution,
Virgil Jderescu décide d’organiser un talk-show en direct sur TVRo,
et répondre à une question importante : “cette ville a-t-elle réellement participé
à la révolution ou seulement fêté la chute de la dictature ?”
Après un désistement, Virgil est contraint de trouver de nouveaux invités,
Tiberiu Manescu, professeur au lycée, surtout reconnu pour son alcoolisme
et Emanoil Piscoci, un retraité ayant l'habitude de se déguiser en Père Noël
pour les enfants. L'émission commence et M. Manescu parle de son expérience
en tant que révolutionnaire sur la place de la mairie, le jour de la chute du pouvoir,
le 22 décembre 1989. Mais, au cours de l’émission, plusieurs téléspectateurs
appellent pour démentir les propos du professeur et l'accuser publiquement
de n’être qu’un fabulateur guidé par l’alcool.

 

NOTE DE MISE EN SCÈNE

 Y a-t-il eu une révolution le 22 décembre 1989 à Vaslui, petite ville située à 330 km de Bucarest ? Voici le thème central de cette pièce de théâtre qui est une adaptation du film « 12h08 à l’est de Bucarest » de Corneliu Porumboiu, pour lequel il a reçu la Caméra d’Or au Festival de Cannes en 2006.

Cette quête de la vérité reflète bien le sentiment qui remplit maintenant la plupart des esprits roumains, à savoir que les événements de 1989 n’étaient qu’une illusion, une manipulation, voir un coup d’État. La question ne se pose que si en effet le doute existe. Mais comment douter d’une révolution ?

C’est ce que les personnages vont tâcher de trouver, la vérité, somme de toutes les vérités, car au final chacun a vécu la révolution à sa façon. Grâce à ce texte on entre également dans la vie de ces gens, très authentiques, qui luttent pour vivre jour après jour, mais qui gardent au fond d’eux un espoir innocent d’un avenir meilleur.

Voici la subtilité de cette pièce de théâtre qui a pour but de nous faire prendre conscience du décalage, qui existe trop souvent et partout, entre l’idée que l’ont se fait des choses et ce qu’elles sont en réalité.

Le décor sera planté de façon sobre, une table présente tout au long du spectacle et qui se métamorphosera tour à tour en pupitre, bar ou encore plateau télé. La scène sera subtilement habillée de lumière, élément très important de la mise en scène, et qui va pointer le texte en suscitant des émotions diverses au public.

J’aimerai, le temps de cette création, faire renaître ce pont culturel qui existe depuis fort longtemps entre la France et la Roumanie mais qui a été mal entretenu ou tout simplement oublié, pour lui redonner un peu de sa brillance originale.

Enfin, pour conclure, voici une blague: savez-vous quelle est la différence entre une dictature et la démocratie ? La dictature, c’est ferme ta bouche et la démocratie, c’est cause toujours !

 

Iuliana Neagu